SIG Paris

Les Pays-Bas et la France vont renforcer leurs relations économiques.

Dans le cadre de l’Année Économique franco-néerlandaise qui a débuté officiellement le 3 Juillet 2015, une attention toute particulière va être portée à la coopération entre les deux pays. Par conséquent, l’Ambassade des Pays-Bas à Paris a pris l’initiative d’organiser un séminaire bilatéral sur l’innovation dans le domaine des systèmes d’information géographique (SIG).

L’innovation dans le domaine des Systèmes d’Information Géographique a relevé des défis…

Les avancées technologiques de ces dernières décennies ont permis de transformer les cartes papier en images, puis en données informatiques. Dans le but d’améliorer la précision de l’information spatiale et de répondre à la demande croissante des produits utilisant la localisation géographique, les professionnels utilisent des outils modernes de géotechnique. Aussi, il est nécessaire de trouver des solutions innovantes car l’information dans ce domaine a toujours été la pierre angulaire des décisions effectives.

…et a conduit à l’émergence d’une infrastructure de données au niveau européen.

La directive « Inspire » est entrée en vigueur le 15 mai 2007 et sa mise en oeuvre, divisée en plusieurs étapes, sera définitive en 2019. Elle ambitionne de mettre en place un système d’information géographique européen qui va permettre d’améliorer le partage d’informations géographiques entre les différents acteurs européens et de faciliter l’accès de ces données au public le plus large.

Puisque le cadre du géoréférencement en France va connaître des évolutions majeures…

En France, au 1er Juillet 2012, le décret « DT-DICT » est rentrée en application et il vise à prévenir l’endommagement des réseaux et les risques associés. La mise en oeuvre d'un standard de fond de plan à très grande échelle (« Plan du Corps de Rue Simplifié » ou PCRS) est en ligne avec le dernier règlement. Ces deux réformes vont affecter significativement le secteur des utilités (gestionnaires et opérateurs de réseaux) ainsi que les autorités locales et régionales.

…les avantages de la contribution bilatérale devraient être mis en évidence…

Aux Pays-Bas, la mise en oeuvre d’une carte topographique à grande échelle (GBKN) généralisée sur l’ensemble du territoire a débuté en 2003, et l’étape suivante –évolution en BGT– est programmée pour 2016. En France, le PCRS est appelé à devenir une norme obligatoire par décret, et le protocole d'accord national de déploiement associé a été signé par les parties-prenantes le 24 juin 2015 au Sénat. Les échéances nationales représentent une excellente opportunité, pour tous les acteurs – néerlandais et français – impliqués dans le secteur public, de partager des connaissances et des bonnes pratiques liées au processus de mobile mapping.

…ce qui mènera à une déclaration finale relative à la mise en place de ce projet.

Amorcer une collaboration et partager des expériences afin de stimuler l’innovation, tel est le principal objectif de ce séminaire. À la fin de ces deux jours, et grâce à une déclaration finale qui fait la synthèse des présentations, des tables rondes et des échanges informels, toutes les parties-prenantes s’engagent réciproquement à poser la première pierre de cette coopération.